Comment accompagner votre enfant dans son apprentissage de la musique ?

Comment accompagner votre enfant dans son apprentissage de la musique ?

 

Depuis quelques semaines ou mois, votre enfant a commencé à apprendre la guitare à Paris avec un professeur : si, en cette période troublée, l’heure de cours peut se transformer en rendez-vous virtuel, les parents ont également un rôle à jouer dans l’apprentissage de cet instrument.

Pour Robert Cutietta, auteur de l’ouvrage « Raising musical kids » (Eduquer les enfants musiciens), « les enfants apprécient les domaines qu’affectionnent leurs parents. Si la musique fait partie de votre vie et que vous lui accordez de l’attention, votre enfant la valorisera aussi »[1]. Dès lors, il vous faut créer un cadre motivant, un accompagnement à la maison à dispenser pendant le confinement, mais également, en temps normal ! Voici quelques conseils pour stimuler votre enfant !

Une pratique journalière, même de quelques minutes

En fonction de votre organisation personnelle et surtout, des désirs de votre enfant, la pratique de son instrument peut se prévoir en début ou en fin de journée. L’important est que cela reste un plaisir ! Veillez à adapter la durée de la session musicale à son âge : de 20 minutes à 6 ou 7 ans à l’heure pour les adolescents, en passant par une trentaine de minutes vers 10 ans. Si la motivation est en baisse de régime, n’hésitez pas à lui demander de jouer un morceau qu’il connaît bien !

Une seule correction, l’une après l’autre

Si un morceau pose des difficultés à votre enfant, évitez de lui asséner toutes les modifications à opérer en même temps : vous risquez de le décourager et de le perdre. Mieux vaut prioriser les corrections et se concentrer sur une à la fois ! Traquez déjà la justesse des notes, puis le rythme, avant de s‘attaquer à la position et aux nuances. Pour les nouveaux morceaux, la vraie difficulté pour un enfant est de se rendre compte si ce qu’il fait est bien ou pas : du coup, si cela vous est possible, jouez-le pour qu’il découvre la mélodie et le rythme. À défaut, faites-lui écouter le CD fourni avec la méthode ou un enregistrement du morceau par le professeur.

Une récompense systématique, mais adaptée à l’effort

La culture de l’effort est forcément associée à une récompense proportionnelle : une « carotte » qui agira comme une forme d’encouragement pour votre musicien en herbe. Naturellement, elle doit aussi s’adapter à l’âge de votre enfant ! Par exemple, vous pouvez prévoir un système de « bons points » comme à l’école, qui récompense l’effort (et non le résultat !) – que ce soit un dessin animé, une carte à collectionner, un livre, etc.

Parallèlement, n’hésitez pas à valoriser son travail avec des petites représentations en famille ou entre copains ! Dans le même registre, laissez-le faire quelques improvisations pour stimuler sa créativité et mieux explorer son instrument : peut-être découvrira-t-il une autre manière de jouer ?

Autre astuce : n’hésitez pas à regarder les applications disponibles sur tablette ! Quel que soit l’instrument de votre enfant et son niveau d’apprentissage, elles explorent des approches souvent plus ludiques que l’apprentissage classique, sources de motivation pour votre musicien en herbe. Sinon, vous pouvez aussi enregistrer sa session sur votre téléphone, afin qu’il se rende compte lui-même de ses forces et faiblesses.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *